La fabrication d'un parfum :

Les matières premières :

Elles peuvent être d’origine végétale (fleurs, racines, fruits, écorces, bois, mousses etc.) ou animale (musc, ambre gris, castoréum , cire d’abeille….)

La première étape du travail va consister à extraire les substances odorantes. Pour cela différentes techniques sont utilisées.

L'hydrodistillation :

 Pour extraire les "huiles essentielles" contenues dans les cellules de certaines plantes, on peut utliser une technique très simple appelée hydrodistillation. 

Elle consiste à faire passer de la vapeur d'eau sur les plantes dont on veut extraire les huiles essentielles (par exemple de la lavande), puis de refroidir cette vapeur d'eau qui s'est chargée en huiles essentielles. Le distillat obtenu est recueilli dans un récipient appelé "essencier" ou encore "vase florentin", dans lequel les huiles essentielles, moins denses que l'eau, surnagent.

DSCN3435.JPG

Au fond : deux cuves pour hydroditillation

 

DSCN3659.JPG

Détail du système de réfrigération

 

essencier1.jpg  essencier_image.jpg

Essencier et sa vue en coupe (en bleu : l'eau, en vert : les huiles essentielles)

L'animation suivante éditée par Edumedia est accessible uniquement sur abonnement. Pour la visualiser il faut passer par l'ENT : menu Ressources -> Edumedia

Puis, sur le site Edumedia : Secondaire -> Chimie -> Expériences -> Hydrodistillation

Réaliser une hydrodistillation au laboratoire :

montage_hydro.png

L'enfleurage à froid :

Cette technique  a été utilisée en France jusque dans  la première moitié du XXème siècle pour extraire les substances odorantes qui ne supportent pas d’être chauffées. Les fleurs fraiches sont déposées sur un mélange de graisses animales (porc et  bœuf) inodore. Les fleurs sont changées chaque jour.

Au bout d’un ou deux mois, on obtient une pommade parfumée.  Si l’on souhaite récupérer une essence pure ( « l’absolue ») on doit alors réaliser une extraction par solvant. La graisse parfumée est lavée à l’alcool. L’essence passe dans l’alcool. Après évaporation de l’alcool, on obtient l’essence pure.
Cette technique reste utilisée dans quelques pays où la main d’œuvre est peu coûteuse.

Ci-dessous, la photo d'un cadre d'enfleurage (puis un détail) (Grasse, Musée de la parfumerie)

enfleurage_2.jpg

enfleurage_detail.jpg

L'extrait vidéo ci-dessous (réalisé par deux élèves pour un TPE) provient du film "Le parfum, histoire d'un meurtrier" de Tom Tykwer (2006) :

katuberling.png Un diaporama sur les parfums est disponible au format LibreOffice : Parfums.odp